Newsletter n° 58 : Infolettre de février 2016

Infolettre IW février 2016

Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien.


Infolettre de l'Institut Wanxiang - février 2016


La liberté

Sagesse taoïste
Ge Hong

Prévention : restaurer l'équilibre métabolique

Cure de sevrage du sucre
Il reste une place

Qi Gong
Méditation

Conseil des Anciennes des Treize Lunes
Nouveau cycle

CADO

La liberté

Pachy Zhen

La liberté est la question centrale dans l’ouvrage classique « Zhuangzi » et le sujet de son premier chapitre, « Errer librement et facilement » considéré comme « l’idéal ». Comme ses différentes histoires le montrent (et vous en avez déjà lues quelques unes au long de cette lettre), chaque être a son propre caractère unique, ses capacités et sa nature – il fait ce qu'il fait au sein de son propre cadre existentiel, suivant son naturel dans la non-action. Ceci est la liberté : non une attitude ou un état général, mais un modèle personnalisé, faire ce que l'on fait de mieux avec la plus grande joie. Ceci, cependant, limite également la perspective : Un petit esprit ne comprend pas ce qu’un grand esprit embrasse; l'ordinaire ne peut comprendre ce que signifie d'être extraordinaire; celui qui a le sens pratique ne peut voir le potentiel d'éléments apparemment inutiles.

« Errer librement » selon Zhuangzi signifie suivre ses propres modèles naturels tout en les adaptant aux changements. Cela peut impliquer une attitude décontractée envers la vie où l'on prend les choses comme elles viennent et s’écouler avec le Dao; cela peut être plus extatique, un « voyage » au-delà des limites de la vie ordinaire; ou cela peut être plus spirituel et profond, l’abandon dans le chaos de la vie auto-émergente. Dans le sens d’errer on peut y trouver l’agitation effrénée d'une bannière dans le vent ou un poisson nageant dans l'eau en pleine jouissance, c’est un mouvement auto-satisfaisant qui remplit, une manière d'être dans un monde qui est complètement ouvert, polyvalent et prêt à devenir ce que quoique que vous receviez exige.

Errer peut se produire à deux niveaux : dans les limites du monde, entre les contraintes de la société et de la nature; et au-delà des frontières communes, entre ciel et terre, « au-delà des quatre mers », à l'infini. Errer, d'ailleurs, est souvent utilisé dans le sens de «laisser libre cours » dans les loisirs (xiao 逍 à l’aise) et sans tenir compte de la distance (yao 遙). Ce qui a donné le nom d’une formule de pharmacopée chinoise Xiaoyao Wan très célèbre en occident ! Une expression est Chengwu Youxin 乘 物 遊 心: laisser l'esprit vagabonder sur les choses, laisser libre cours aux choses qui viennent à l'esprit. Cela signifie que l'on n'a plus d’objectifs délibérés et qu’on est plutôt centré complètement sur les processus de transformation du Ciel et de la Terre. Comme la non-action, l’errance libre et facile a été comprise dans une variété de façons et à différents niveaux, la connectant et la comparant à des visions de la liberté occidentale. Peut-être est-ce l’expression du «libre arbitre » ou la capacité d’accéder au droit à l'autodétermination. Zhuangzi dans ce concept donne la priorité à l'individu. La liberté de Zhuangzi est différente du concept occidental moderne de la liberté politique et individuelle. Est-ce une évasion de la vie, un déni de la responsabilité sociale, un plaidoyer en faveur de la philosophie hermétique ou le pessimisme et l'opportunisme ? Une analyse plus fine de l'errance libre et facile montre qu'elle a cinq caractéristiques:
1) elle transcende la contingence et ne dépend pas des circonstances ou de la bonne fortune;
2) elle n’implique aucune norme ou direction fixe mais se concentre sur l'adaptation au changement;
3) elle est fondée sur une compréhension du potentiel d'autres formes de vie;
4) elle implique une volonté de transcender les limites ou limitations associées à des valeurs et des normes traditionnelles; et
5) elle est associée à une attitude essentiellement sans souci.
La liberté dans le Zhuangzi est vécue non pas comme la liberté politique, mais comme l'harmonie intrapsychique (He 和) et la paix intérieure (An 安); il y a un sentiment de s’écouler (Shùn 順) en accompagnant les processus naturels. Il n'y a pas de but – contrairement au bonheur en Occident qui est le «but ultime» de la vie dans une philosophie téléologique orientée de la finalité, errer n'a pas de fin autre qu’errer, sans chemin fixe, partout. Pourtant, comme cette liberté nécessite une réponse constante au changement, elle implique la flexibilité cognitive, la capacité de voir les choses à partir de plusieurs points de vue, et la capacité à jouer : découvrir, explorer, s’émerveiller devant le monde. C’est «être en phase», une forme de libre évolution, en procédant dans l’aisance, à volonté, sans attache désigné et sans inquiétude sur le résultat.

Comme des poissons dans l'eau, les gens sont dans le Dao: ils nagent dans ce milieu qui bouge sans fin, laissant la vie elle-même décider comment il va aller. Le bonheur (乐 lè), d'ailleurs, est la qualité intrinsèque du processus en cours de l'errance (游 yóu) dans une attitude de non-action (无为 wúwéi). Ce n’est pas εὐδαιμονία / eudaimonía, l'ancien concept grec de la bonne action ou bon esprit donné par les dieux, ni son expansion, l'accomplissement ultime de l'activité humaine, la fin de vie universelle, ce que notre constitution (celle de 1793) prétend accomplir dans son préambule : « afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ». L'astuce pour réaliser pleinement cela est d'apporter un peu de Ciel en soi-même, à savoir, de prendre contact avec cette partie de soi qui est pur processus (naturel et spontané) à travers la libération de tout supposé induit par le «point de vue» ou le biais d’un ego individuel. Cela signifie s'aligner sur le céleste plutôt que l'humain, le cosmique plutôt que le social, répondre adéquatement à et satisfaire l'injonction vitale qui me vient directement de la source immense de réactivité qui se trouve dans le grand processus du monde comme un tout plutôt que l'orbe étroit de mes désirs et répulsions. La question la plus importante pour Zhuangzi est donc de distinguer l'un de l'autre: le céleste de l'humain, les impulsions venant de la source profonde des conceptions et des désirs superflus.

Je vous invite à lire Zhuangzi dont la majeure partie du livre se concentre sur la compréhension du fonctionnement de l'esprit et du corps et sur l'apprentissage de la meilleure façon de travailler avec la vie dans tous les différents modes et les niveaux pour atteindre non seulement l'expérience de « l'errance dans le bonheur parfait et la non-action », mais de la maintenir en tout temps et à travers les hauts et les bas de la vie.
雷宓谐 dit Michel

Sagesse taoïste

"...penser sans cesse à ce dont on est incapable est dommageable ; essayer de soulever ce que vos forces ne vous permettent pas de soulever est dommageable ; la tristesse et la mélancolie sont dommageables ; l’excès de joie est dommageable ; se laisser entraîner par ses désirs est dommageable ; s’apitoyer sur ses souffrances est dommageable ; parler et rire trop longtemps est dommageable ; manquer de régularité dans le sommeil et le repos est dommageable ; tirer à l’arc ou à l’arbalète est dommageable ; s’enivrer jusqu’à vomir est dommageable ; se coucher immédiatement après s’être rempli le ventre est dommageable ; avoir le souffle court de trop courir ou sauter est dommageable ; les cris de joie et les pleurs sont dommageables ; l’absence de commerce entre le yin et le yang est dommageable. Accumuler les préjudices jusqu’à l’épuisement, c’est aller à une mort précoce. Or une mort précoce n’est pas la Voie."
Ge Hong  葛洪 (283-343) - Baopuzi neipian. Chapitre XIII. §17

Sagesse de Zhuang Zi
Parlez-en à vos amis

FAITES DECOUVRIR NOTRE LETTRE

Vous pouvez partager votre intérêt pour l'Institut Wanxiang en faisant découvrir à vos amis le site et la newsletter! Pour faire suivre cette lettre à un(e) ami(e) utilisez le lien bas de page.

Confirmer votre accord et modifier vos préférences

Prévention 

Restaurer l'équilibre métabolique avec la médecine chinoise
Dans la vie, nous recevons des réponses aux seules questions que nous posons. Posons-nous vraiment les bonnes questions pour enrayer l’augmentation explosive du diabète et de l’obésité (parlons de diabésité) dans le monde ?

Est-ce que le traitement de la diabésité (et globalement des désordres métaboliques) pourrait être l’objet d’un nouveau modèle de diagnostic et de traitement des maladies chroniques complexes ?

Quelle est la définition correcte du diabète ou de la résistance à l'insuline ou du syndrome métabolique ou du prédiabète ?

La maladie n'est pas une conséquence naturelle de la vie à accepter, mais un reflet de la perte des conditions naturelles et évolutives nécessaires à l'autorégulation et à la guérison. Il est préférable de tenter de rétablir l'équilibre de l'organisme dès qu’un ensemble de circonstances difficiles se manifeste. Apprendre à restaurer notre capacité d'autorégulation et l'équilibre métabolique est l'espoir des patients.

La suite...


Cure de sevrage du sucre - Retraite de 10 jours pour trouver la liberté

Affiche à télécharger

La retraite pour trouver la liberté en 10 jours est conçue pour vous aider à vous détendre, vous relaxer et renouer avec vous-même. Notre vie bien remplie est pleine de tant « tu dois faire... » Lors de cette retraite, il est bon de retrouver tout ce que vous voulez faire, y compris abandonner l’addiction au sucre! Renouvelez votre Esprit, rafraîchissez votre corps, apprenez à construire les fondations de votre énergie!
Cette cure fait partie d'un programme de 6 semaines.

Du jeudi 18 février au dimanche 28 février 2016.

La Chapelle en Vercors - Hôtel Bellier

Bulletin d'inscription Il reste une place pour cette session, et vous pouvez dès maintenant prendre une option pour cet automne!

Fondements de la cure : Diables et cité n°11 et Diables et cité n°12
Je serais donc absent de l'Institut pendant toute cette période : me contacter par SMS ou courriel uniquement. Michel

Conseil des AnciennesConseil des Anciennes des Treize Lunes
Un enseignement millénaire des femmes pour les femmes 

Par leur vie en contact étroit avec la nature, les amérindiens ont développé une spiritualité profonde nourrie de la relation avec leur environnement, le règne animal et avec leurs semblables. Ils en ont retiré des enseignements qui leur ont permis de vivre avec sagesse. Ils les utilisent au fil de leur vie quotidienne et des interactions avec tout ce qui les entoure.
Le conseil des anciennes des 13 lunes est un cheminement proposé aux femmes pour leur permettre de se retrouver entre elles dans un lien de sororité mais aussi de se retrouver elles mêmes. Il devient alors possible de découvrir les potentialités, de valoriser les qualités et d’éclairer le chemin à parcourir.
Le cercle de parole permet à chacune d’être pleinement entendue et offre le cadre sécurisant nécessaire à la prise de recul. Dans ces conditions, la féminité peut se révéler dans sa douceur, sa force et ses trésors enfouis. La possibilité est donnée de prendre sa place avec justesse et enracinement.

En savoir plus - Date limite d'inscription : le 6 mars 2016

Qigong Emei

Qi Gong Emei

Le Qi Gong du Mont E Mei développe le calme mental par un travail statique, et des exercices dynamiques.
Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 8h30 à 10h00
Lieu : l'Institut.

Pas de cours le samedi 6 février ni du 15 au 28 février

En savoir plus

Qigong Son

Qi Gong des Sons

Associent des postures, des mudras et des sons aux cinq organes qui résument les processus de l'être humain. Mardi : 18h00 à 19h00
vendredi : 14h00 à 15h00.
Lieu : l'Institut.

Pas de cours du 15 au 28 février

En savoir plus

Qigong diabésité

Qi Gong Diabésité

Pour tous ceux qui veulent prendre conscience du métabolisme de leur corps et atteindre le calme mental. Cours de Qi Gong pour le diabète et l'obésité
Lundi, mercredi et vendredi : 10h30 à 11h30.
Lieu : l'Institut.
Pas de cours du 15 au 28 février - Cours le lundi 29 février

En savoir plus

Méditation taoïste

Méditation taoïste

Raffiner le corps et l'esprit pour atteindre la liberté intérieure.
voie de l'alchimie interne, un chemin de transformation du corps et de la conscience
Lundi : 18h00 à 19h00
Mercredi : 18h00 à 19h00
Lieu : l'Institut.

Pas de cours du 15 au 28 février

En savoir plus

Méditation Zazen

Méditation Zazen

Se poser au calme sur un coussin, et ainsi laisser passer les pensées comme les nuages sur les montagnes
mardi : 7h30 à 8h30
jeudi : 18h30 à 19h30
Lieu : l'Institut.

En savoir plus

LE CENTRE D'ACTION CONTRE LE DIABÈTE ET L'OBÉSITÉ

La lettre du CADO est diffusée une fois tous les deux mois. Sous forme d'enseignement, elle explore les connaissances de la médecine chinoise nécessaire à la compréhension de notre corps et à ce que sont les diables dans notre vie quotidienne. Inscrivez-vous dès maintenant sur la liste "Diabésité" afin de recevoir l'actualité concernant le CADO. 

En savoir plus sur le Centre d'Action contre le Diabète et l'Obésité
En savoir plus sur le Mouvement d'Action Contre le Diabète et l'Obésité

Institut Wanxiang 5 avenue Victor Hugo 26100 Romans - RCS Valence 484 635 867 - Siret 48463586700035


S'abonner à la Newsletter :

cliquez ici