Newsletter n° 76 : Infolettre de septembre 2017

infolettre IW septembre 2017

Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien.


Infolettre de l'Institut Wanxiang - Septembre 2017


Déception et frustration

Sagesse taoïste
Zhuang Zi, chap.3 

Conseils pour conserver une bonne santé lors d'une journée : le lever

Santé écologique

Conférence & atelier
Lama Jigmé Thrinlé Gyatso

22 & 23 septembre

Association Tongxin

Inscrivez-vous!

Nouveau!

Déception et frustration

Pachy Zhen

Déception et frustration naissent de ce qu’une « réalité » imaginée ne se produit pas, comme le bonheur d’une paix gracieuse.

La déception ne vient pas tant de ce que quelque chose ne se produit pas que de ce que l’avenir se réalise différemment de l’avenir imaginé. Par exemple, le fait d’être déçu de ne pas réussir un examen ne vient pas de l’échec en soi, mais du fait d’avoir déjà « imaginé » son existence future en fonction de sa réussite.
Il ne s’agit pas d’être pessimiste tout le temps et d’envisager systématiquement l’échec et la non-réalisation de ses désirs. Éviter la déception ne consiste qu’à laisser l’avenir ouvert, à envisager différentes possibilités, à imaginer avec plaisir une réussite, à considérer un échec avec sérieux et à s’apprêter à affronter différentes possibilités. Le Tao est un immense champ de probabilités.
Par exemple, si vous attendez avec plaisir la visite d’une personne que vous n’avez pas vue depuis longtemps, vous pouvez imaginer méticuleusement tout ce que vous allez faire, les endroits que vous allez visiter, les conversations que vous allez avoir, et en tirer par avance un grand plaisir. Mais, ce faisant, vous avez toutes les chances d’être déçus : la personne en question a certainement changé ; elle ne s’intéresse peut-être plus aux mêmes choses ; elle n’a peut-être pas envie d’aller où vous prévoyez de l’emmener. Il se peut même qu’elle ne puisse pas, voire ne veuille pas, venir du tout. Si vous voulez éviter la déception, il ne s’agit pas de rejeter votre plaisir et d’adopter une attitude négative ou pessimiste. Il s’agit seulement d’accepter le fait que ces autres possibilités peuvent se produire et que l’avenir sera comme il sera.
La déception est un changement de réalité, le passage d’une réalité que l’on a imaginée à LA réalité telle qu'elle est, c’est-à-dire à une nouvelle vision du monde. La déception est un refus d’accepter les promesses de cette nouvelle réalité, ou de considérer que celles-ci sont moins intéressantes. Ce n’est pas nécessairement le cas. Les causes des choses sont tellement complexes et intriquées qu’il est difficile de dire ce qui, au bout du compte, sera positif ou négatif. Même ce qui peut apparaître, à première vue, comme le pire malheur (un accident, une maladie voire un handicap, un échec voire une dépression, etc.) peut se révéler par la suite être à l’origine d’une existence passionnante.
La frustration est, comme la déception, le résultat d’attentes déçues, mais elle naît d’une succession de déceptions quant à l’image qu’on a de soi-même et de sa place dans la société.
La frustration dépend de nos attentes, et nos attentes sont plus un miroir social que celui de nos propres valeurs et de nos propres priorités. La frustration sexuelle, par exemple, n’a rien de physiologique ou d’objectif (même si elle peut avoir des conséquences physiologiques) : elle dépend en premier lieu de ce que nous n’arrivons pas à nous satisfaire des possibles : nous nous forgeons une image de la sexualité à travers les attentes sociales et les fantasmes collectifs, plutôt qu’à travers nos attentes personnelles et amoureuses, les possibilités que nous offrent nos rencontres.
•    Qu’attendez-vous avec plaisir dans les jours, les semaines ou les mois qui viennent? Idéalement, comment aimeriez-vous que les choses se passent ? Quelles autres possibilités s’offrent à vous? Au pire, comment les choses pourraient-elles se passer ? Comment pensez-vous réagir dans ces différents cas ?
•    Dans quels domaines, de quoi vous sentez-vous frustré? Qu’est-ce que vous attendriez? En quoi cela correspond-il à l’image que vous avez de vous même ? Qu’est-ce qui cloche ? Quelles possibilités avez-vous ? Pouvez-vous imaginer d’ouvrir le champ de vos possibilités ? D’où vous vient cette image idéale de vous même (d’une personne, de lectures ou de films, de votre enfance ou adolescence) ? Cette image est-elle importante ? Pouvez-vous la remettre en cause ?

Comment vaincre la frustration ?
Nous nous imaginons que la seule manière de vaincre la frustration est de la satisfaire. C’est ce que veulent nous faire croire la société marchande et les médias : un sac me plaît, il me le faut ; la sexualité idéale implique ceci ou cela, je dois manger comme ceci ou cela... Ces conceptions sont la voie directe vers toujours plus d’insatisfaction et de frustrations. Pour m’en libérer, je peux :
•    prendre de la distance par rapport aux images et aux idéaux que me vendent les médias, mais aussi que m’ont « vendu » mes enseignants à l’école et les premiers d’entre eux nos parents.
•    considérer objectivement les possibilités qui s’offrent à moi et apprendre à les apprécier,
•    construire ma vie sur une éthique à long terme plutôt que sur la satisfaction de mes plaisirs immédiats. Cela peut être, par exemple l’octuple sentier décrit dans le bouddhisme.

Je suis parti en Chine avec Marc Aurèle dans mes bagages : j’en reviens avec quelques "exercices spirituels" supplémentaires pour combattre déception et frustration.
Le conseil de Marc Aurèle, maintes fois répété est : « Délimite le présent » (Pensées VII, 29). Cela veut dire : essaie d’entrevoir combien est infinitésimal l’instant dans lequel l’avenir devient passé. « Circonscrire le présent », c’est d’abord libérer l’imagination des représentations passionnelles du regret et de l’espoir, se libérer ainsi d’inquiétudes ou de soucis inutiles, mais c’est surtout pratiquer un véritable exercice de la « présence de la Nature » en renouvelant à chaque instant le consentement de notre volonté à la Volonté de la Nature universelle. Ainsi toute l’activité morale et philosophique se concentre dans l’instant : « Voilà ce qui suffit : le jugement fidèle à la réalité que tu émets dans l’instant présent, l’action communautaire que tu accomplis dans l’instant présent, la disposition à accueillir avec bienveillance dans l’instant présent tout événement que produit la cause extérieure » (IX, 6).

« Ou bien les dieux n’ont aucun pouvoir ou bien ils en ont. Mais s’ils n’ont aucun pouvoir, pourquoi les pries-tu ? Et s’ils ont du pouvoir, pourquoi ne pas les prier de t’accorder de ne craindre aucune de ces choses, de n’en désirer aucune, de ne t’affliger de rien de tout cela, au lieu de les prier pour que telle chose ne se produise pas ou se produise. […]
Cet homme les prie en disant : « Puissé-je coucher avec cette femme ! » Mais toi, dis plutôt : « Puissé-je ne pas désirer coucher avec elle ! » Un autre : « Puissé-je être débarrassé de ce souci ! » Mais toi : « Puissé-je n’avoir pas besoin d’en être débarrassé ! » Un autre : « Puissé-je ne pas perdre mon enfant ! » Mais toi : « Puissé-je ne pas être affligé de le perdre ! » D’une manière générale, modifie ainsi tes prières et vois ce qui arrive. » (IX, 40)

Sénèque, un autre stoïcien écrit dans De beneficiis, IV, 34, 4 : « Le sage entreprend toutes choses « sous réserve » (cum exceptione) i.e. à condition que rien n’intervienne pour empêcher le résultat de l’action. Si nous disons que tout lui réussit et que rien ne lui arrive contre son attente, c’est qu’il présuppose en esprit que quelque chose peut intervenir qui empêche la réalisation de son dessein… Cette « réserve », sans laquelle il ne projette rien et n’entreprend rien, c’est elle qui le protège. » Mon conseil : Abdiquez tout pouvoir sur l'issue de votre problème

雷宓谐 dit Michel, 谢谢妹妹安娜

Zhuang Zi, chap.3

"Notre vie a des limites mais connaître n'en a pas. Avec des moyens limités, poursuivre ce qui est sans limites est une chose très dangereuse. Les choses étant ainsi, qui s'applique à connaître se met simplement en grand péril.

Faire bien sans courir après la renommée. Faire mal sans encourir de châtiment. Faire sa règle de suivre la ligne médiane. Ainsi se protège-t-on soi-même, vit-on pleinement sa vie, entretient-on ses parents et l'on atteint au terme de son âge.
"

Parlez-en à vos amis

FAITES DÉCOUVRIR NOTRE LETTRE

Vous pouvez partager votre intérêt pour l'Institut Wanxiang en faisant découvrir à vos amis le site et l'infolettre! Pour faire suivre cette lettre à un(e) ami(e) utilisez le lien en bas de page.

Confirmer votre accord et modifier vos préférences

Pour une santé globale du corps et de l'esprit

Conférence & atelier de Lama Jigmé Thrinlé Gyatso

Moine bouddhiste depuis 1987 et poète français, Lama Jigmé Thrinlé Gyatso a vécu 14 ans en communauté à Drukpa Plouray puis 14 ans en retraite solitaire en Bretagne, en Savoie et au Népal. Ses principaux Maîtres : Sa Sainteté le 14e Dalaï-Lama, S. S. le 12e Gyalwang Drukpa, Shri Sengdrak Rinpoché, Kyabjé Trulshik Rinpoché et Kenchen Yéshé Tcheudar Rinpoché. Continuant sa vie d’ermite et de poète en Vendée, il partage aussi son expérience spirituelle lors de séances ou de retraites collectives de méditation et lors de conférences notamment à l'Institut.

Conférence publique « Écologie et spiritualité » le vendredi 22 septembre 2017 à 20h30
Atelier public « Différentes méthodes de méditation sur la respiration » le samedi 23 septembre 2017 à 15h00.

En savoir plus...

 

Conseils pour conserver une bonne santé lors d'une journée.

Le lever

Les Chinois disent «  lève-toi entre le chant du coq et le lever du soleil … Ne dors pas trop longtemps, ne te lève pas trop tard »
Selon la théorie de « l’harmonie entre le ciel et l’homme », l’heure du lever comme celle du coucher doit  varier selon les saisons.
  • Au printemps, « ne pas se coucher trop tôt, mais se lever de bonne heure pour faire quelques pas dans l’air frais du petit matin »
  • En été, « se coucher assez tard et se lever avec le soleil »
  • En automne, « se mettre au lit plus tôt et se réveiller au chant du coq. »
  • En hiver, « se coucher plus tôt et attendre la lumière du jour pour se lever. »
  • Au printemps et en été, le sommeil peut-être plus court, car c’est le principe yang qui domine et un court sommeil lui est favorable. En automne et en hiver, le sommeil doit être long et il vaut mieux attendre le soleil pour se lever afin de protéger le principe yin.
Surtout ne pas changer sans cesse ses heures de lever et de coucher.

Il est recommandé de faire des massages au moment du réveil afin de stimuler la circulation de l’énergie vitale. Frotter vos mains pour réchauffer les paumes. « La tête est le lieu de rencontres des méridiens yang, masser doucement le visage permet donc d’élever la résistance au froid. » puis le corps. On peut s’étirer doucement et bouger les membres. Ensuite on peut se lever.
Pour ceux qui connaissent un qigong c'est le moment de pratiquer des exercices dynamiques.

{Conseils pour une bonne santé  - Éditions " la Chine en construction" 1989}

雷宓谐 dit Michel



Santé écologique

Actuellement, l'écologie est conçue comme un mode de fonctionnement plus respectueux de la vie et de la nature. On évoque une industrie propre, le respect de la nature,... l'écologie est déclinée sous toutes les formes, mais un peu comme un nouveau produit commercial. Elle reste dans le vieux paradigme industriel, i.e. qui procède exactement des mêmes raisonnements et structures de pensées, sans s’interroger plus avant sur les fonctionnements internes.

Dans l'urgence écologique, se trouve l’être humain! Si chacun se prend en charge, l'ensemble de la société évoluera efficacement, et en douceur.

Voici quelques bonnes questions à se poser, et je vous invite à m'écrire pour exposer votre point de vue sur ces thèmes (michel.wanxiang at orange.fr):

    1.         Où en suis-je avec ma santé ?
    2.         Suis-je en accord avec la nature ?
    3.         Est-ce que je ressens l’harmonie entre mon corps et mon esprit ?
    4.         Suis-je conscient de mon rapport à la nourriture ?
    5.         Est-ce que je prends du temps pour être dans le silence, le calme ?
    6.         Suis-je détaché de mes émotions ?
    7.         Est-ce que j'accepte de réfléchir sur comment vivre mieux?


      Où en suis-je avec ma santé ?


      La médecine traditionnelle chinoise est une médecine écologique. Sa vision de la juste place de l'homme dans l’univers, entre ciel et terre, peut être qualifiée d’écologique. Et les méthodes de conservation de la santé (Yangsheng Fa) sont une démarche écologique.


      Le premier volet Où en suis-je avec ma santé ?


      雷宓谐 dit Michel

      Création de l'association Tongxin

      Cette association a pour but l’étude, l’enseignement et la pratique des traditions du monde qui relient les êtres entre eux (partager, informer, former, éveiller à la culture traditionnelle, etc.) et en eux (créativité, maîtriser, observer, etc.). L´association favorisera l´épanouissement et l´autonomie de chaque homme et femme voulant contribuer à une Terre plus juste et équitable pour chacun.
      Actuellement elle regroupe les activités du Conseil des Anciennes des Treize Lunes (animé par Hélène Riche Martorell) et les enseignements de l'école E Mei, limités aux cours de qigong (animé par Michel Martorell).

      Il est envisagé un enseignement mensuel plus complet de l'école E Mei, incluant les méthodes de yangshengfa ("nourrir le vivre").
      Les dates envisagées sont les suivantes : du samedi 15h00 au dimanche 17h00
      2017 : 7-8 octobre, 4-5 novembre, 2-3 décembre;
      2018 : 6-7 janvier, 10-11 février, 24-25 mars...
      Veuillez d'ors et déjà manifester votre envie de participer à cette aventure en vous faisant connaître à l'adresse tongxin-asso at orange.fr impérativement avant le 15 septembre 2017. Cela déterminera la tenue effective de ces cours, le lieu et le tarif.

       

      Cure de sevrage du sucre - Retraite de 10 jours pour trouver la liberté !

      Fatigue extrême, difficulté à prendre des décisions, surpoids, diabète ou cholestérol, rhumes et toux récurrentes, problèmes de peau, démangeaisons fréquentes, douleurs chroniques, ballonnements, ...

      Autant de symptômes, plus ou moins graves et plus ou moins gênants, qui peuvent venir de là où l’on s’y attend le moins.
      Ressentez-vous une dépendance, une addiction à la nourriture, et particulièrement au sucre ?
      Les industries alimentaires jouent avec notre santé, car elles ont bien compris une chose : le sucre est addictif. Ce dernier est 8 fois plus addictif que la cocaïne.
      Le but n’est cependant pas de supprimer totalement le sucre. L’objectif est d’identifier le "bon sucre" du "mauvais sucre", de sélectionner les aliments dont le sucre est naturellement présent et d’éliminer les autres. Mais plus facile à dire qu'à faire.
      Après plusieurs années de pratique, il faut constater que la théorie pour se sevrer du sucre ne suffit pas. Il faut aller plus loin.
      Accompagner, instruire, apprendre à écouter son corps, apprendre à évacuer le stress, mais surtout réapprendre à manger, et découvrir les aliments qui guérissent… Cette cure n’est pas miraculeuse, elle donne simplement tous les outils pour prendre sa santé en main, de manière naturelle et durable, au sein d'un groupe.

      Le tarif et la liste des dates pour 2017 et 2018 est disponible sur le site.


      Si vous constituez un groupe de 6-7 personnes, nous pouvons fixer des dates ensemble.
      Réservez dès maintenant!

      Lisez les témoignages 
      Si vous êtes enclin à évoluer vers la liberté de l’esprit et du corps, ne pas hésiter à nous rejoindre et à faire connaître notre action en diffusant largement l'affiche à télécharger. Merci de votre soutien.

      Retrouvez toutes les informations et (pré-)inscrivez-vous vite

      Qigong Emei

      Qi Gong Emei

      Le Qi Gong du Mont Emei développe le calme mental par un travail statique, et des exercices dynamiques.
      Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 8h30 à 10h00
      Lieu : l'Institut.
      Adhésion obligatoire à l'association Tongxin.

      Reprise officielle des cours le lundi 4 septembre. Inscrivez-vous vite.

      En savoir plus

      Qigong diabésité

      Qi Gong Diabésité

      Pour tous ceux qui veulent prendre conscience du métabolisme de leur corps et atteindre le calme mental. 
      Lundi, mercredi, vendredi et samedi : 10h30 à 11h30.
      Lieu : l'Institut.

      Reprise officielle des cours le lundi 4 septembre. Inscrivez-vous vite.

      En savoir plus

      Méditation taoïste

      Méditation taoïste

      Raffiner le corps et l'esprit pour atteindre la liberté intérieure.  C'est une Voie de l'alchimie interne, un chemin de transformation du corps et de la conscience
      Mercredi : 18h00 à 19h00
      Lieu : l'Institut.

      Reprise le mercredi 6 septembre. Inscrivez-vous vite.

      En savoir plus

      LE CENTRE D'ACTION CONTRE LE DIABÈTE ET L'OBÉSITÉ

      La lettre du CADO (Diables & Cité) est diffusée une fois tous les deux mois. Sous forme d'enseignement, elle explore les connaissances de la médecine chinoise nécessaire à la compréhension de notre corps (la cité) et à ce que sont les diables dans notre vie quotidienne. Inscrivez-vous dès maintenant sur la liste "Diabésité" afin de recevoir l'actualité concernant le CADO. 

      En savoir plus sur le Centre d'Action contre le Diabète et l'Obésité
      En savoir plus sur le Mouvement d'Action Contre le Diabète et l'Obésité

      Nous avons besoin de vous et de votre soutien. Diffusez l'information de l'existence du CADO, et des cures-retraites.

       

      S'abonner à la Newsletter :

      cliquez ici