Notre dernière Newsletter : Infolettre de décembre 2017

Infolettre IW décembre 2017

Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien.


Infolettre de l'Institut Wanxiang - décembre 2017


Réfléchir sur la vie,

ce n’est pas la vivre  

SENGCAN

« Écrit sur la foi en l'Esprit »

Cure de sevrage du sucre

Principes de bien-être quotidien :

l'après-midi

Santé écologique

Suis-je conscient de mon rapport à la nourriture ?

Réfléchir sur la vie, ce n’est pas (la) vivre  

Pachy Zhen

Prenez garde à ce danger : on ne cesse de réfléchir « sur » ; il y a des gens qui réfléchissent sur la vie, d’autres sur l’amour, d’autres encore sur ceci et cela.

« Un éleveur de poulets, mécontent de la productivité de ses volailles, décida d'user avec ses poules d'un peu de psychologie. C'est pourquoi il acheta un perroquet aux couleurs vives : ce perroquet parlait. Il le plaça dans le poulailler. Bien entendu, les poules remarquèrent immédiatement l’élégant étranger ; elles lui indiquèrent avec de joyeux gloussements les meilleurs morceaux à picorer et se mirent à le suivre comme un groupe de collégiennes suivrait une star de la chanson. Au grand plaisir de l’éleveur, leur capacité de ponte s'en trouva accrue.
Naturellement jaloux d’être ignoré par son harem, le coq du poulailler se jeta sur le séduisant intrus, l'assaillit de son bec et de ses ergots, lui arrachant l'une après l'autre ses plumes vertes et rouges. Sur quoi le perroquet, intimidé et inquiet, s'écria : "
Arrêtez ! Je vous en supplie, arrêtez ! Après tout, je ne suis là que pour enseigner les langues !" » (tiré de L'art de vivre et de mourir de Bhagwan Shree Rajneesh.
Beaucoup de gens vivent une vie de professeur de langues. C’est le genre de vie le plus faux qui soit. La réalité n’a pas besoin du langage, elle vous est accessible à un niveau non verbal. La lune est là, elle n’a pas besoin d’eau pour s'y refléter. Vous n’avez qu’à la regarder ; c'est une communication non verbale. La vie entière est accessible - il vous faut simplement apprendre à communiquer avec elle de façon non verbale.
C’est cela la méditation : être dans un espace où le langage n’interfère pas, où les concepts appris ne s'interposent pas entre vous et le réel.
Quand vous aimez une femme ou un homme, ne vous souciez pas de ce que les autres ont dit de l’amour, ce serait une interférence. Vous aimez, l’amour est là, oubliez tout ce que vous avez appris sur l’amour. Oubliez tous les Kinsey, les Master et Johnson, les Freud et les Jung. Je vous en prie, ne devenez pas un professeur de langues. Aimez simplement la femme ou l'homme, que l’amour vous conduise et vous guide dans ses secrets les plus intimes, dans ses mystères. Alors vous connaîtrez l’amour.

Vous ne pouvez comprendre la vie que si vous êtes prêts à aller dans l’inconnu. Si vous vous accrochez au connu, vous vous accrochez au mental, et le mental n’est pas la vie. C'est même plutôt le vecteur de la maladie (voir Sengcan, ci-dessous). La vie est non mentale, non intellectuelle, parce qu’elle est totale. Il faut vous y impliquer totalement, vous ne pouvez pas vous contenter d’y penser. Réfléchir sur la vie, ce n’est pas vivre. Prenez garde à ce danger : on ne cesse de réfléchir « sur » ; il y a des gens qui réfléchissent sur la vie, d’autres sur l’amour, d’autres encore sur ceci et cela, à tel point qu'ils ont toujours besoin de plus de temps encore et encore.Je vais pratiquer plutôt qu'enseigner!
L’homme relié, vraiment relié est celui qui dit : « Je ne sais pas. » Quand vous dites : « Je ne sais pas », vous êtes ouverts, vous êtes prêts à apprendre, vous n’avez aucun préjugé, aucune croyance, aucun savoir. Vous n’avez que la conscience. Vous dites : « Je suis conscient et je vais voir ce qui se passe. Je ne me chargerai d’aucun dogme du passé. »
C’est cela l’attitude d’un disciple, i.e. l’attitude de « quelqu’un qui veut apprendre ». La discipline n’est qu’un apprentissage : « discipline » signifie « apprendre ». Un disciple, c’est quelqu’un qui est prêt à apprendre. Je ne suis pas là pour vous enseigner ; je ne vous ai transmis aucun savoir. Je vous ai aidé simplement à voir ce qui est. Vivez votre vie quel qu’en soit le prix.
Que toutes choses prospèrent en paix.
...

雷宓谐 dit Michel 

SENGCAN (?-606?), « Inscrits sur la foi en l'Esprit »

"La Grande Voie n’est pas difficile pour ceux qui n’ont pas de préférences.
Quand l’amour et la haine sont tous deux absents, tout devient clair, sans masque.
Si pourtant, vous faites la plus petite distinction, le paradis et la terre se retrouvent infiniment séparés.
Si vous souhaitez voir la vérité, alors n’ayez pas d’opinion pour ou contre.
Opposer ce que l’on aime à ce que l’on n’aime pas, c’est la maladie du mental.
"

Jianzhi Sengcan (鑑智僧璨), japonais [Kanchi] Sosan (? ~ 606?) est considéré comme le troisième patriarche chinois de l'école bouddhiste Chan et le trentième depuis Bouddha. Le Xinxinming 信心銘 « Écrits sur la Foi en l'Esprit », texte essentiel du Chan sur le non-dualisme fondamental, lui serait attribué. Jianzhi « miroir de sagesse » est un titre décerné par l’empereur Tang Xuanzong.

Conseils pour conserver une bonne santé lors d'une journée.

L'après midi

Au travail ou chez soi, il ne faut pas oublier les petits efforts physiques.
Le médecin Sun Simiao dans son recueil « les meilleures ordonnances » écrivait ceci :
«  Qui veut se maintenir en bonne santé doit faire souvent de petits efforts physiques, sans aller au-delà de ses forces ».
Les petits efforts se divisent en deux grands groupes : les gestes de la vie ordinaire et les exercices spécifiques :
Cao Tingdong (1699-1785) auteur d'un guide sur la santé des personnes âgées, dit dans ses « maximes de Longévité » :
« Passer un chiffon sur les meubles, nettoyer son encrier, allumer de l’encens, préparer le thé, arranger les fleurs dans un pot, etc., il est bon de faire cela soi-même pour assouplir les articulations et stimuler la circulation du sang, car les charnières immobiles rouillent et l’eau stagnante se corrompt ».
Comme le dit la sagesse populaire : « le mouvement ralentit la vieillesse ».le mouvement ralentit la vieillesse
Les petits exercices physiques spécifiques peuvent se trouver dans les Dao Yin (tirer et guider) ou dans les Qi Gong. On effectue des « petits gestes » qui stimulent les quatre membres.
  • Mouvements de bras
  • Mouvements de la tête
  • Mouvements de la taille et des hanches
  • Mouvements des mains.
La médecine traditionnelle chinoise considère les membres comme les sources yang et les départs des méridiens yang. La Rate commande les membres, ceux ci par le système des méridiens ont des rapports étroits avec le système digestif.
La série des huit pièces de brocart (ba duan jin) est idéale pour les « petits efforts de l’après midi ».
 
{Conseils pour une bonne santé  - Éditions " la Chine en construction" 1989}

雷宓谐 dit Michel

Santé écologique

Actuellement, l'écologie est conçue comme un mode de fonctionnement plus respectueux de la vie et de la nature. On évoque une industrie propre, le respect de la nature,... l'écologie est déclinée sous toutes les formes, mais un peu comme un nouveau produit commercial. Elle reste dans le vieux paradigme industriel, i.e. qui procède exactement des mêmes raisonnements et structures de pensées, sans s’interroger plus avant sur les fonctionnements internes.

Dans l'urgence écologique, se trouve l’être humain! Si chacun se prend en charge, l'ensemble de la société évoluera efficacement, et en douceur.

Voici quelques bonnes questions à se poser, et je vous invite à m'écrire pour exposer votre point de vue sur ces thèmes (michel.wanxiang at orange.fr):

    1.         Où en suis-je avec ma santé ?
    2.         Suis-je en accord avec la nature ?
    3.         Est-ce que je ressens l’harmonie entre mon corps et mon esprit ?
    4.         Suis-je conscient de mon rapport à la nourriture ?
    5.         Est-ce que je prends du temps pour être dans le silence, le calme ?
    6.         Suis-je détaché de mes émotions ?
    7.         Est-ce que j'accepte de réfléchir sur comment vivre mieux?
    Le quatrième volet: Suis-je conscient de mon rapport à la nourriture ?

    雷宓谐 dit Michel


    Qigong Emei

    Qi Gong Emei

    Le Qi Gong du Mont Emei développe le calme mental par un travail statique, et des exercices dynamiques.
    Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 8h30 à 10h00
    Lieu : l'Institut.
    Adhésion obligatoire à l'association Tongxin.

    Pas de cours du 23 décembre 2017 au 6 janvier 2018.

    Il reste de la place le mardi, mercredi et vendredi.

    En savoir plus

    Qigong diabésité

    Qi Gong Diabésité

    Pour tous ceux qui veulent prendre conscience du métabolisme de leur corps et atteindre le calme mental. 
    Lundi, mercredi, vendredi et samedi : 10h30 à 11h30.
    Lieu : l'Institut.

    Pas de cours du 23 décembre 2017 au 6 janvier 2018.

    Il reste de la place le samedi.

    En savoir plus

    Méditation taoïste

    Méditation taoïste

    Raffiner le corps et l'esprit pour atteindre la liberté intérieure.  C'est une Voie de l'alchimie interne, un chemin de transformation du corps et de la conscience

    Mercredi : 18h00 à 19h00
    Lieu : l'Institut.

    Pas de session du 23 décembre 2017 au 6 janvier 2018.

    En savoir plus

     

    Cure de sevrage du sucre - Retraite de 10 jours pour trouver la liberté !

    Fatigue extrême, difficulté à prendre des décisions, surpoids, diabète ou cholestérol, rhumes et toux récurrentes, problèmes de peau, démangeaisons fréquentes, douleurs chroniques, ballonnements, ...

    Autant de symptômes, plus ou moins graves et plus ou moins gênants, qui peuvent venir de là où l’on s’y attend le moins.
    Ressentez-vous une dépendance, une addiction à la nourriture, et particulièrement au sucre ?
    Les industries alimentaires jouent avec notre santé, car elles ont bien compris une chose : le sucre est addictif. Ce dernier est 8 fois plus addictif que la cocaïne.
    Le but n’est cependant pas de supprimer totalement le sucre. L’objectif est d’identifier le "bon sucre" du "mauvais sucre", de sélectionner les aliments dont le sucre est naturellement présent et d’éliminer les autres. Mais plus facile à dire qu'à faire.
    Après plusieurs années de pratique, il faut constater que la théorie pour se sevrer du sucre ne suffit pas. Il faut aller plus loin.
    Accompagner, instruire, apprendre à écouter son corps, apprendre à évacuer le stress, mais surtout réapprendre à manger, et découvrir les aliments qui guérissent… Cette cure n’est pas miraculeuse, elle donne simplement tous les outils pour prendre sa santé en main, de manière naturelle et durable, au sein d'un groupe.

    Le tarif et la liste des dates pour 2017 et 2018 est disponible sur le site.

    Inscrivez-vous dès maintenant pour la cure du samedi 27 janvier au lundi 5 février 2018

    Si vous constituez un groupe de 6-7 personnes, nous pouvons fixer des dates ensemble. Réservez dès maintenant!

    Lisez les témoignages 
    Si vous êtes enclin à évoluer vers la liberté de l’esprit et du corps, ne pas hésiter à nous rejoindre et à faire connaître notre action en diffusant largement l'affiche à télécharger. Merci de votre soutien.


    S'abonner à la Newsletter :

    cliquez ici