Newsletter n° 85 : Infolettre 2018 n°85

Infolettre IW 2018 n°85

Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien.


Infolettre de l'Institut Wanxiang - 2018 n°85


Être vu(e)

Cure de sevrage du sucre
du 18 au 27 septembre 2018

Inscription avant le 8 septembre!

SENGCAN

« Écrit sur la foi en l'Esprit »

Le génie de la Chine

L'endocrinologie

Formation E Mei et Moi

Voyage à l'intérieur de soi

NOUVEAU!
Les Lundis du CADO

Journée découverte de la cure
le 3 septembre 2018

Être vu(e)

Pachy Zhen

La Vie est un voyage, à moins d’atteindre l’Amour, elle reste un voyage, qui n’arrive jamais nulle part. Elle ne cesse de tourner en rond, mais le moment de complétude où on peut dire: «Je suis arrivé, je suis devenu ce pour quoi je suis venu, la graine est en fleur » n’arrive jamais. L’amour est le but, la vie est le voyage. Et un voyage sans but sera obligatoirement névrotique, hasardeux ; il n’aura pas de direction. Un jour, vous allez vers le nord, un autre jour, vous allez vers le sud ; il restera hasardeux, n’importe quoi peut vous mener n’importe où. Vous flotterez comme du bois au grè des peurs à moins que le but ne soit clair. Cela peut être l'étoile polaire ou Orion – cela ne fait aucune différence – mais il doit être clair. Même distant il doit être là.
Si vos yeux restent focalisés sur lui, le voyage de dix mille kilomètres ne sera pas un long voyage. Si vous allez dans la bonne direction, le voyage le plus long n’est pas un grand problème. Mais si vous allez dans une mauvaise direction, ou si vous n’allez dans aucune direction du tout ou dans toutes les directions à la fois, alors la vie commence à s’écrouler. C’est cela la névrose – un écroulement dans l’énergie, ne pas savoir où aller, que faire, qu’être. Cela laisse en soi une béance, une blessure, un trou noir, et cela provoque une peur constante. C’est pourquoi les gens tremblent. Ils peuvent le cacher, ils peuvent le masquer, ne pas le montrer à quiconque, mais ils vivent dans la peur. C’est pourquoi les gens ont tellement peur d’être intimes avec quelqu’un – si vous lui permettez une trop grande intimité, il pourrait voir en vous le trou noir.
Le mot intimité vient de la racine latine intimum, qui signifie "intériorité", votre Cœur au plus intime. Pour l’instant, vous ne pouvez pas vous permettre l’intimité, être intime avec quiconque parce qu’on verra la béance, la blessure, et le pus qui en coule. On verra que vous ne savez pas qui vous êtes, que vous êtes un fou/une folle, que vous ne savez pas où vous allez, que vous n’avez même pas entendu votre propre chant, que votre vie est un chaos, et non un champ d'étoiles. D’où la peur de l’intimité et le refuge dans les principes ou règles.
Même les amants deviennent rarement intimes. Être simplement lié à quelqu’un sexuellement n’est pas de l’intimité. L’intimité peut exister avec ou sans le sexe. L’intimité est une dimension totalement différente. C’est permettre à l’autre d’entrer en vous, de vous voir comme vous vous voyez – permettre à l’autre de vous voir de l’intérieur, inviter quelqu’un au cœur le plus intime de votre être. Dans le monde moderne, l’intimité est en train de disparaître. Actuellement, l’amitié n’est plus qu’un mot ; elle a disparu. Pour quelle raison? Parce qu’il n’y a rien à partager. Qui veut montrer sa pauvreté intérieure? On veut prétendre: «Je suis riche, je suis arrivé, je sais ce que je fais, je sais où je vais, j'ai des valeurs... »
On n’est pas prêt ni assez courageux pour s’ouvrir, pour montrer son chaos intérieur et pour être vulnérable.
Voyant que vous êtes un chaos, l‘autre pourrait l’exploiter ; cette peur est là. L’autre pourrait devenir trop dominant. Voyant que vous avez besoin d’un maître, que vous n’êtes pas maître de votre propre être, l’autre pourrait devenir le maître. C’est pourquoi, tout le monde essaie de se protéger pour que personne ne connaisse son impuissance intérieure; sinon on sera exploité. Ce monde est fait de personnes qui exploitent d'autres personnes.
L’Amour est le but. Et une fois que le but est clair, vous commencez à développer une richesse intérieure. La blessure disparaît et devient un lotus ; la blessure est transformée en lotus. Cela est le miracle de l’Amour, la magie de l’Amour. L’amour est la plus grande force alchimique au monde. Ceux qui savent l’utiliser peuvent atteindre le pic le plus élevé qu’on appelle le Divin. Ceux qui ne savent pas l’utiliser continuent de ramper dans les sombres recoins de l’existence ; ils n’atteignent jamais les pics ensoleillés de la vie.{d'après le livre Intimité de Osho}

Que toutes choses prospèrent en paix.
雷宓谐  dit Michel

Qigong Emei

Qi Gong Emei

Le Qi Gong du Mont Emei développe le calme mental par un travail statique, et des exercices dynamiques.
Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 8h30 à 10h00
Lieu : l'Institut.

Reprise officielle des cours le mardi 4 septembre.

En savoir plus

Qigong diabésité

Qi Gong Diabésité

Pour tous ceux qui veulent prendre conscience du métabolisme de leur corps et atteindre le calme mental. 
Lundi, mercredi, vendredi et samedi : 10h30 à 11h30.
Lieu : l'Institut.

Reprise officielle des cours le mercredi 5 septembre.

En savoir plus

Méditation taoïste

Méditation taoïste

Raffiner le corps et l'esprit pour atteindre la liberté intérieure.  C'est une Voie de l'alchimie interne, un chemin de transformation du corps et de la conscience
Mercredi : 18h00 à 19h00
Lieu : l'Institut.

Reprise officielle des sessions le mercredi 5 septembre.

En savoir plus

SENGCAN (?-606?), « Inscrits sur la foi en l'Esprit »

Tous les rêves doivent cesser
..."Le repos et le non-repos dérivent de l’illusion; avec l’illumination, il n’y a ni aime, ni n’aime pas.
Toutes les dualités proviennent de l’ignorance.
Elles sont comme des rêves ou des fleurs dans les airs que les sots tentent de saisir.
Gain et perte, juste et faux, finalement, de telles pensées doivent être abolies d’un coup.
Si l’œil ne dort jamais, les rêves cessent naturellement.
Si le mental ne fait pas de discriminations, les dix mille choses sont telles qu’elles sont, leur essence est unique.
Comprendre le mystère de cette essence unique, c’est être libéré de tout attachement.
Quand on voit tout d’un même regard, l’essence intemporelle du Soi est atteinte.
Aucune comparaison, aucune analogie n’est possible dans cet état sans cause ni relation.
"...

Jianzhi Sengcan (鑑智僧璨) (? ~ 606?) est considéré comme le troisième patriarche chinois de l'école bouddhiste Chan et le trentième depuis Bouddha. Le Xinxinming 信心銘 « Écrits sur la Foi en l'Esprit », texte essentiel du Chan sur le non-dualisme fondamental, lui serait attribué. Jianzhi « miroir de sagesse » est un titre décerné par l’empereur Tang Xuanzong (685 - 762).

Le génie de la Chine

L’endocrinologie - IIème siècle av. J.-C.

Dès le IIe siècle avant J.-C., les Chinois faisaient œuvre de précurseurs dans le domaine de la biochimie en isolant à des fins thérapeutiques des hormones sexuelles et pituitaires à partir de l’urine humaine. Les cristaux obtenus ont été appelés “minerai d’automne”, terme choisi, semble-t-il, par le roi de Huainan (Jiangso) vers 125 avant J.-C., parce qu’ils évoquaient la solidité et la couleur blanche du premier gel automnal. Ce prince, pionnier de la science de la Chine ancienne, fonda une école d’adeptes et de philosophes taoïstes où l’on s’adonnait à de nombreuses expériences sur le corps.
Quelques siècles plus tard, la recette du “minerai d’automne” fut enfin imprimée. La première version connue à ce jour figure dans le traité Prescriptions éprouvées de Zhang Shengdao, publié en 1025. Entre 1025 et 1833, sont parus trente-neuf recueils exposant au moins une dizaine de méthodes permettant d’extraire les hormones. La production de ces derniers se développa à grande échelle, nécessitant des centaines de litres d’urine servant à la fabrication de milliers de doses de médicament.
En Europe, il fallut attendre 1927 pour qu’Ascheim et Zondek s’aperçoivent que l’urine des femmes enceintes est riche en hormones stéroïdes. On découvrit ensuite que l’urine contient des œstrogènes et des androgènes (hormones femelles et mâles), et même des hormones pituitaires ou gonadotrophines, dont le rôle est de stimuler les glandes sexuelles. L’extraction d’hormones à partir de l’urine est aujourd’hui une pratique courante dont la médecine ne saurait se passer.
Avec 2 200 ans d’avance, les Chinois ont été de remarquables précurseurs en la matière. La formule publiée la plus ancienne date de 1025 :
Accumuler 10 dan [environ 600 litres] d’urine mâle dans un très grand récipient entreposé dans une pièce vide. Poser par-dessus un profond pot de terre, raccorder avec de la pâte à papier et de la chaux, puis remplir d’urine le bassin d’évaporation à 70 ou 80 pour cent de son volume. Chauffer intensément en surveillant. Si la cristallisation est excessive, rajouter une goutte d’urine froide. Rien ne doit déborder. Le résidu est le renzhongbai. L’entreposer, finement réduit en poudre, dans une bonne jarre de terre. Fermer et procéder à la sublimation en mettant le tout à chauffer sur un poêle à charbon. On obtiendra deux ou trois onces [de sublimé]. Réduire en poudre, mélanger à de la pulpe de datte pour en faire des pilules de la grosseur d’un grain de haricot. Absorber une dose de 5 à 7 pilules dans du vin ou de la soupe chaude à jeun le matin.
A l’origine, le procédé se réduisait à une simple évaporation comparable à la technique employée à grande échelle dans l’extraction industrielle du sel. On obtenait ainsi des résidus solides, qu’il fallait traiter pour les débarrasser de l’urée, des sels et autres éléments. Les Chinois ont ensuite adopté la sublimation, si familière aux alchimistes. Pour cela, le plus simple était de tenir un récipient renversé au-dessus d’un feu. Les substances jetées sur les braises s’évaporent et donnent des sublimés qui forment une croûte au fond du récipient. On améliore le procédé en fixant un couvercle sur le récipient pour en gratter délicatement la poudre à l’aide de plumes. La sublimation de l’urine que nous venons de décrire est une opération plus complexe. 600 litres d’urine ne donnent, comme on le sait, que 60 à 70 grammes du précieux sublimé d’hormones.
Les techniques de sublimation employées dans la Chine ancienne ont joué un rôle décisif dans la mise au point de la plupart des procédés d’extraction des hormones. Elles ont d’abord été appliquées au cinabre — un minéral dont on trouve d’importants gisements dans diverses régions du pays — pour en extraire le mercure, essentiel à la composition des élixirs d’immortalité. (Le mercure, poison mortel, a certainement interrompu nombre de vies qui se voulaient immortelles...) La sublimation se pratiquait aussi pour extraire le camphre du bois de camphrier. De nombreux petits appareils existaient en Chine à cet effet, composés de larges cylindres courbés de telle sorte qu’on les nommait parfois “vases arc-en-ciel”. Les archéologues les ont souvent pris pour des lampes.
Une autre méthode étonnante consistait à précipiter les hormones de l’urine à l’aide de produits chimiques comme le sulfate de calcium (gypse), un procédé probablement issu de l’industrie des fromages de soja, qui a recours au gypse. Mais le produit le plus inattendu de tous ceux qui servaient à précipiter les hormones reste le jus de Zao Jiao Ci (Gleditsia Sinensis). Le savon naturel et les protéines de ce “haricot saponifère” précipitaient remarquablement bien les hormones de l’urine. Adolf Windaus ne découvrit qu’en 1909 que l’on pouvait provoquer cette précipitation à l’aide de savons naturels, dans son cas, la digitonine. Une fois de plus les Chinois étaient en avance de plusieurs siècles. (La première méthode publiée pour l’emploi de cette technique date de 1110, mais le procédé est sans doute plus vieux de plusieurs siècles.)
La sublimation et l’évaporation par le feu n’étaient pas les seules méthodes employées pour l’extraction des hormones de l’urine ; on pratiquait aussi l’évaporation à la chaleur du soleil, après ajout d’eau distillée, parfois appelée “rosée d’automne”.
On accordait une grande importance au fait que l’urine soit d’origine mâle ou femelle, et on les mélangeait dans des proportions variables en fonction de la quantité d’hormones, androgènes ou au contraire œstrogènes, qui devait dominer. Parmi les autres hormones extraites figuraient aussi des hormones pituitaires. La glande pituitaire, minuscule petit pois situé dans la boîte crânienne, dirige tout le système glandulaire. Elle sécrète diverses hormones qui stimulent ou freinent la production de toutes les autres glandes. Les gonadotrophines, qui stimulent les gonades (glandes sexuelles), parviennent dans l’urine, et certains des procédés chinois étaient aptes à isoler aussi bien des gonadotrophines que des stéroïdes, sécrétés par les gonades elles-mêmes. Avec le “minerai d’automne”, les Chinois administraient donc un médicament à double effet : apport direct de stéroïdes et stimulation des gonades pour les produire.
En Chine, l’usage de ces hormones était très répandu pour le soin des troubles de la sexualité : insuffisance sexuelle, impuissance, transsexualité (phénomène familier aux Chinois), hermaphroditisme, spermatorrhée, dysménorrhée, leucorrhée, et même stimulation du système pileux — la croissance de la barbe dépendant directement, comme ils l’avaient observé, des testicules. Au cas où l’on absorbe des œstrogènes par voie orale, le foie tend à les neutraliser, mais les Chinois en administraient des doses telles que leur consommation demeurait efficace. Les hormones pituitaires dominaient probablement les œstrogènes, stimulant ainsi la propre production du patient.
Un grand nombre d’énigmes demeurent au sujet des hormones dans la Chine ancienne. Ainsi, personne n’a songé à reproduire, pour en observer les effets, les procédés d’extraction décrits dans les textes. Il pourrait s’agir d’un champ d’investigation intéressant. Il reste que les Chinois ont le mérite d’être les vrais fondateurs de l’endocrinologie.
{Source : Le génie de la chine - 3000 ans de découvertes de Robert Temple}

Formation E Mei et Moi

La pratique du qigong et de la méditation est un cheminement délicat dans un pays immense et mystérieux, à l'intérieur de nous-mêmes, dans les profondeurs de notre corps.

Mettre corps et esprit en demeure de s'entendre est une exigence d'harmonie intérieure, que ni le sport, ni la science, ni la religion n’ont jamais prise en compte.

La formation complète "E Mei et Moi" comprend un enseignement théorique et pratique en 16 stages résidentiels d’un jour et demi (sur 3 ans) du samedi 15h00 au dimanche 16h00.
Vous aurez les informations théoriques nécessaires pour mieux connaître votre corps, améliorer son fonctionnement et vivre en meilleure harmonie avec vous-même et ceux qui vous entourent ainsi qu'une formation pratique au qigong et à la méditation.

Lieu : Creuset de Meymans (Drôme)
Engagement sur un an. 


Tongxin, association loi 1901, vous propose de débuter un nouveau voyage à l'intérieur de soi.

Inscriptions avant le 1er décembre 2018. (Groupe de 6 à 8 personnes)

Renseignements et inscriptions : Formation E Mei et Moi

Les Lundis du CADO

Si vous êtes quelqu'un qui se préoccupe de son poids, peut-être avez-vous déjà essayé de suivre un régime dans le passé...

Plus globalement, peut-être avez-vous du diabète, de l'obésité, de la boulimie, des compulsions, des allergies alimentaires, de la sinusite chronique, de l'asthme, des déséquilibres digestifs, de la fibromyalgie, de la fatigue chronique, des déséquilibres d’origine nutritionnelle...

Peut-être envisagez-vous de faire la cure-retraite mais les circonstances ne s'y prêtent pas encore. Alors venez goûter aux lundis du CADO, une journée de mise en situation pour toucher le quotidien de la cure et vous laisser convaincre de son efficacité.

Les Lundis du CADO sont l'occasion de s'initier en une journée-découverte à la cure-retraite de dix jours, dont l'expérimentation est la motivation et la preuve que l'on peut changer en peu de temps.

Le stage se déroule un lundi de 9h00 à 16h00. Sont abordés les bases théoriques de la cure de 10 jours, les pratiques quotidiennes ainsi que les qigong de santé : Fang Song Gong et Liu He Dao Yin Gong.
Un programme sur l'année 2018-2019 comprend six sessions avec des thèmes différents. S'inscrire aux 6 sessions c'est progresser à son rythme doucement dans l'état d'esprit et l'apprentissage des qigong.

Premier Lundi du CADO : le 3 septembre 2018

Renseignements et inscription sur la page des Lundis du CADO. Inscriptions avant le 30 août 2018. (Groupe de 6 à 8 personnes)

Cure de sevrage du sucre - Retraite de 10 jours pour trouver la liberté !

Fatigue extrême, difficulté à prendre des décisions, surpoids, diabète ou cholestérol, rhumes et toux récurrentes, problèmes de peau, démangeaisons fréquentes, douleurs chroniques, ballonnements, ...

Autant de symptômes, plus ou moins graves et plus ou moins gênants, qui peuvent venir de là où l’on s’y attend le moins.
Ressentez-vous une dépendance, une addiction à la nourriture, et particulièrement au sucre ?
Les industries alimentaires jouent avec notre santé, car elles ont bien compris une chose : le sucre est addictif. Ce dernier est 8 fois plus addictif que la cocaïne.
Le but n’est cependant pas de supprimer totalement le sucre. L’objectif est d’identifier le "bon sucre" du "mauvais sucre", de sélectionner les aliments dont le sucre est naturellement présent et d’éliminer les autres. Mais plus facile à dire qu'à faire!
Après plusieurs années de pratique, il faut constater que la théorie pour se sevrer du sucre ne suffit pas. Il faut aller plus loin.
Accompagner, instruire, apprendre à écouter son corps, apprendre à évacuer le stress, mais surtout réapprendre à manger, et découvrir les aliments qui guérissent, pratiquer des exercices de santé millénaire, adopter une attitude ouverte face à la Vie… Cette cure n’est pas miraculeuse, elle crée les conditions du changement, et donne simplement tous les outils pour prendre sa santé en main, de manière naturelle et durable, au sein d'un groupe dont l'énergie curative apporte un soutien essentiel.

Le tarif et la liste des dates pour 2018 est disponible sur le site.

Inscrivez-vous dès maintenant pour la cure du mardi 18 au jeudi 27 septembre 2018

Date limite d'inscription le 8 septembre 2018

Si vous constituez un groupe de 6-7 personnes, nous pouvons fixer des dates ensemble. Réservez dès maintenant!

Lisez les témoignages 
Si vous êtes enclin à évoluer vers la liberté de l’esprit et du corps, ne pas hésiter à nous rejoindre et à faire connaître notre action en diffusant largement l'affiche à télécharger. Merci de votre soutien.


S'abonner à la Newsletter :

cliquez ici